Processus BIM

LA TECHNOLOGIE AU SERVICE DE L’AMÉNAGEMENT DE L’A63

Un processus BIM (Building Information Modeling) a été mis en place par VINCI Autoroutes, maître d’ou­vrage du chantier.

Depuis les premières étapes des études, un support représentant en 3D le projet avec l’ensemble des don­nées collectées et leur évolution a été utilisé. Cette technologie améliore la perception des données en­vironnementales, les données d’emprises (foncier, cadastre), les données topographiques (modèle nu­mérique de terrain).
A titre d’exemple, lors de l’enquête publique, les en­quêteurs disposaient d’une tablette avec les éléments graphiques permettant de mieux renseigner les riverains et de faciliter la compréhension du projet : les plans superposables dans un environnement connu sont ainsi plus accessibles.

 

SES OBJECTIFS

 
 
L'HISTOIRE DU BIM

 

Une maquette numérique 3D du projet au format BIM a été modélisée et actualisée à chaque étape d’avan­cement de l’opération, via un outil collaboratif.
L’objectif premier du BIM est de mieux concevoir collectivement et de faire adhérer.

Cette technologie permet également aux opérationnels de mieux suivre et de contrôler la conformité des études détaillées jusqu’aux études d’exécution des entreprises, puis en y associant les contrôles topographiques des travaux de vérifier la qualité des ouvrages exécutés.
Au final, le BIM permettra d’améliorer la fiabilité de l’ensemble des dossiers d’exécution une fois les tra­vaux terminés et de faciliter le transfert de l’ensemble des données à l’exploitant, pour une meilleure gestion du patrimoine.

 

EN IMAGES