La biodiversité

De nombreuses espèces végétales et animales vivent dans des habitats naturels aux abords de l'A63. ASF a intégré dès la phase d'études des mesures visant à les préserver tout au long de ce chantier.
La loutre
La loutre appartient aux mammifères semi-aquatiques carnivores de la famille des mustélidés. C'est une espèce en voie de régression. À partir de 1981, de gros efforts ont été engagés pour recoloniser des rivières où l'espèce avait totalement disparu. Depuis, sa population est en augmentation.
 
 
 
Le vison d'Europe
Le vison d'Europe est un mammifère semi-aquatique carnivore de la famille des mustélidés. Il évolue presque exclusivement à proximité de l'eau puisqu'il est localisé dans les zones humides, les berges ou encore les ripisylves. Cette espèce fait l'objet d'une protection totale en France.
 
Le grémil prostré
Le grémil prostré est une plante qui se développe le long du littoral atlantique, du Finistère jusqu'au Maroc. En France, il bénéficie d'une protection nationale.Cette espèce fleurit au printemps et elle est de couleur bleu ou blanc rosé.
 
La biodiversité, une responsabilité citoyenne
Lors des études préalables à l'élargissement de l'A63, une carte des habitats naturels a été établie afin d'identifier les secteurs où le patrimoine naturel était le plus remarquable. Une faune sauvage a été identifiée et fait l'objet d'une attention toute particulière. Il en est de même pour la flore implantée dans des endroits naturels qui abritent des espèces protégées.
Les surfaces qui sont utilisées pour les besoins du chantier font l'objet de mesures particulières. ASF s'engage à retrouver à proximité d'autres espaces naturels ayant les caractéristiques requises pour recevoir la faune et la flore protégées.
Les espèces végétales dont les pieds seront détruits dans le cadre des travaux d'élargissement ont fait l'objet d'un recensement précis afin d'être transférées vers des sites adaptés. Elles seront ensuite réimplantées et pourront recoloniser certains sites d'où leur présence avait disparu.
Ce travail a été réalisé avec les collectivités, les associations locales et la Direction Régionale de l'Environnement, de l'Aménagement et du Logement d'Aquitaine (DREAL) qui connaissent bien les caractéristiques remarquables. Grâce à cette collaboration, une action de déplacement du grémil prostré a eu lieu entre Anglet et Biarritz. Cette opération illustre la diversité des actions mises en œuvre tout au long des travaux pour préserver la biodiversité aux abords de l'autoroute. Le transfert de cette station botanique est une action permettant de concilier les impératifs du projet A63 et le respect de la richesse locale.